DSC_0683

Et je n'ai pas vu le temps passer... C'est un presque jeune homme maintenant... mais il reste pour moi "mon tout-petit"... C'est comme ça... Parfois ça le fait rire, parfois ça l'agace... J'essaie de prendre sur moi, j'essaie de ne pas l'envahir... J'essaie de lui montrer que je sais qu'il vieillit... et combien je suis fière de lui.. de ce qu'il fait ou pense.. cependant, je ne peux m'empêcher d'avoir peur de cette liberté qu'il prend ou plus exactement essaie de prendre quelquefois... Parce que quand même, à 15 ans, on est pas encore très vieux... On ne mesure pas tous les dangers... Alors, on se dispute... on s'oppose... on expose nos arguments auxquels chacun de nous croit "dur comme fer"... et puis finalement, on trouve un terrain d'entente... acceptable pour tous... Cependant, il arrive aussi qu'il n'y ai pas de négociation possible... Alors commence pour moi une véritable torture intérieure... "Ai-je bien fait ?"... Avoir un "ado" à la maison, c'est accepter une perpétuelle remise en question, de soi, de son mode de vie et de pensée aussi... Parce que le but, tout de même, c'est l'accompagner vers sa vie d'adulte et qu'il y soit le plus heureux possible... et même s'il arrive que ce soit "prise de tête", qu'est-ce que ça peut-être enrichissant aussi !